Posts tagged ‘honte’

novembre 27, 2011

Les différentes manifestations de l’hypersexualité

par meriza joly

On s’imagine facilement que l’hypersexualité se reconnaît à la quantité de relations sexuelles qu’une personne peut avoir. L’hypersexualité c’est plusieurs facteurs à considérer et la quantité de partenaire en est un. Dans cet article, vous verrez qu’une personne peut être accaparée par la sexualité de plusieurs façons.  Voici donc quelques pistes à explorer.

Selon Schneider[i] (1994) n’est pas dépendant qui veut. Selon lui 3 critères doivent être présents avant de parler de dépendance:

  1. Incapacité de choisir si je veux ou non continuer le comportement
  2. Continuer malgré les pertes, les conséquences, les effets sur la santé.
  3. Être obsédé par cette activité

Différentes manifestations de la dépendance sexuelle:

1. Partenaires multiples : La personne cherche à avoir le plus grand  nombre de partenaires sexuels possibles sans s’engager.  C’est la sensation au détriment de la relation.

2. Érotomanie : Imaginer que des personnes sont amoureuses de soi sans qu’ils ou elles ne  le sachent, être obsédé par la personne dans ses pensées, avoir de la difficulté à ne pas y penser. Poussé plus loin, le harcèlement sexuel peut se manifester.

3. Séduction compulsive : C’est entre autres, l’habitude qui consiste à nouer des relations exclusivement sur le mode de la séduction, la recherche constante de conquêtes amoureuses et le besoin incontrôlable de plaire.

L’estime de soi est basée sur la quantité des personnes séduites. Si elle n’a pas séduit, la personne déprime. Ce qui compte, c’est de susciter un intérêt sexuel chez le plus grand nombre et non d’avoir nécessairement une relation sexuelle.

4. Masturbation compulsive : C’est lorsque l’activité prend une place prépondérante dans la vie de la personne et que la moindre tension ou frustration vécue l’amène à se masturber.

5. Pornographie : Un temps considérable est passé à visionner ou à rechercher des scènes de nudité, d’autostimulation ou de relations sexuelles sur images, vidéos, films ou sur des sites Internet.

Participer à des activités de clavardages (cybersexe) avec caméras est une activité  risquée. L’isolement, l’illusion d’être seul et anonyme amène souvent les gens à prendre des risques. Exposer sa nudité sur la Toile avec un ou une inconnue peut devenir un piège. Certains individus sans scrupule ont déjà démontré que le risque de chantage est possible et  certaines personnalités publiques en font fait la démonstration régulièrement dans les médias.

6. Services sexuels : Coût financier important associé à des activités sexuelles: travailleuses du sexe, massage, bar de danseuses, peep show, etc.

7. Voyeurisme/ Exhibitionnisme/ Frotteurisme: Ces 3 activités sont aussi appelées les libertés indécentes. Le voyeur se cache de longues heures afin d’entrevoir une personne dans son intimité, l’exhibitionniste ne s’expose pas toujours ouvertement, parfois il ou elle s’habillera de façon à s’exposer innocemment, le frotteur cherche à toucher subtilement ses victimes. Dans les 3 cas, ces activités amènent une victimisation, pourquoi? Parce que l’autre personne n’a jamais eu la possibilité de donner son consentement à cette activité.

Certains comportements n’amènent pas toujours une dépense en terme financier mais ils amènent un coût en temps investi dans l’activité:

  • manque de sommeil;
  • mauvaise alimentation;
  • isolement social;
  • absentéisme;
  • perte d’emploi;
  • arrêt ou stagnation dans la carrière;
  • diminution des autres activités de la vie.

La honte et la haine de soi habite souvent les gens aux prises avec l’hypersexualité. Ce qui était excitant et valorisant un jour est devenu un secret que l’on doit cacher à nos amis et à nos proches. C’est souvent l’accumulation de problèmes tels que la santé, les problèmes au travail, une menace de rupture, etc. qui amène la personne à chercher de l’aide.

Il est possible pour certains de s’en sortir seuls mais c’est plus difficile. Quand la personne est isolée avec son trouble depuis un certain temps, être accompagné par une personne qualifiée rendra la démarche plus réelle et plus facile. Les technologies d’aujourd’hui favorisent l’accès à un monde sexuellement envahissant,  inimaginable il y a quelques années. Assurez-vous que le professionnel que vous voulez rencontrer connaît les technologies assez pour comprendre vos enjeux personnels et les mesures particulières que devront être mises en place.


[i] Schneider, J. P. (1994). Sex addiction: Controversy within mainstream addiction medicine, diagnosis based on the DSM-III-R, and physician case histories. Sexual Addiction and Compulsivity, 1, 19-44.

Publicités
Étiquettes : , ,
%d blogueurs aiment cette page :