Archive for juillet, 2013

juillet 15, 2013

Intimité: Aborder ses insatisfactions sexuelles en couple

par meriza joly

Cet article est le premier d’une série qui concerne les sujets difficiles à aborder en couple. En effet, il y a certains sujets plus ardus à discuter avec un partenaire sexuel et j’en décortiquerai quelques uns pour vous dans mes articles futurs. Si vous avez des suggestions  n’hésitez pas à me les proposer. Bonne lecture!

Les insatisfactions sexuelles

À moins d’être tombé sur un télépathe extra-lucide et doué, il arrive souvent lorsqu’on rencontre un nouveau partenaire, que l’on doive le guider un peu sur nos préférences sexuelles. Sans avoir un fétichisme rare ou des habitudes sexuelles particulières, si on veut jouir et que l’on connaît son corps, donner des pistes au nouveau partenaire peut éviter bien des frustration (les vôtres surtout).

Lorsqu’on ouvre son intimité sexuelle à une autre personne et que l’ont doit parler de ses insatisfactions sexuelles, c’est rarement facile. On se retrouve à un endroit où il y a peu de nuances et où on balance souvent entre:

  • La peur de se sentir incompétente /La peur de faire sentir l’autre inadéquat.
  • La peur de blesser l’autre dans son amour-propre
  • Craindre de passer pour une perverse / craindre d’avoir quelque chose qui cloche

Que l’on initie le sujet ou que l’autre le fasse, il faut faire preuve de maturité affective. On le dit maintenant depuis plusieurs décennies: la femme est responsable de son plaisir. Elle est responsable de nommer ce qui l’amène à l’orgasme. satis

Cette discussions fait partie de celles qu’on ne voudrait pas avoir à faire. On voudrait que tout soit facile, qu’on atteigne tout les deux l’orgasme sans trop de difficulté…

C’est possible mais parfois, ça ne se passe pas de cette façon . Si cette personne nous plaît et qu’on la fréquente plus sérieusement, il faudra aborder le sujet tôt ou tard avant que la frustration ne vous gagne.

Les préférences des unes ne font pas toujours le bonheur des autres…

Mêmes quand nos techniques ont bien fonctionné par le passé, ça ne veut pas dire que la formule sera toujours gagnante. Ne croyez pas que ce soit un signe d’incompétence ou d’incompatibilité sexuelle. Par exemple: Certaines femmes adorent se faire stimuler les mamelons très légèrement, d’autres aiment se les faire pincer et toutes deux sont heureuses et en santé.

ImageCourage….

Vous vous dites que vous avez déjà effleuré le sujet à plusieurs reprises et rien ne change. Vous ne savez plus quoi faire ou comment aborder le sujet et vous devenez de plus en plus frustrée?

Premièrement: Le meilleur moment pour avoir cette discussion n’est ni dans le lit ni durant les préliminaires ni juste après avoir eu une relation sexuelle insatisfaisante. Il faut choisir un endroit neutre et un moment où vous n’aurez aucune obligation qui vous empêchera de discuter aisément.

Deuxièmement: Vous devez vous préparer intellectuellement car vous ne ferez pas qu’effleurer le sujet:

  • Qu’est ce que vous aimeriez qu’il vous fasse?
  • Est-ce qu’il vous le fait? Souvent ou vous devez le redemander à chaque fois?
  • Combien de temps auriez vous besoin pour être satisfaite?
  • Est-ce que vous le sentez impatient et ça vous déconcentre?
  • Comment vous sentez-vous?

Suggestion #1: Si vous avez peur de dire des choses qui dépasseraient votre pensée, préparez vous par écrit. Dites ce que vous voulez dire, préparez des choix de réponses si craignez de devenir émotive ou confuse. Tâcher de ne pas blâmer et transformer cette discussion importante en conflit.

Troisièmement: Il est important de signaler à votre partenaire que cette discussion est importante pour vous et si elle est difficile à faire, dites le lui. N’oubliez pas d’énumérer ce qui vous plaît dans cette relation et pourquoi vous voulez que votre sexualité s’épanouisse ensemble.

Quatrièmement: Accordez vous du temps pour votre plaisir sexuel. Il ne faut pas qu’en parler mais avoir des gestes concrets pour arriver à votre satisfaction sexuelle.

Pour terminer: Observez vos réactions lorsque votre partenaire vous stimule sexuellement, est-ce que vous arrivez à accepter que l’autre s’occupe de vous? Est-ce que votre mental vous répète que vous ne jouissez pas assez vite? Que vous êtes égoïste?  Regardez si vous n’auriez pas un peu d’anxiété de performance.

Suggestion #2: Yeux ouverts ou yeux fermés?

Avoir les yeux ouverts lors d’une relation sexuelle nous amène avec l’autre dans le Nous. Avoir les yeux fermés nous ramène dans notre corps. Si votre mental parle trop, ouvrez les yeux et soyez avec l’autre. Si vous avez les yeux ouverts et que vous avez peu de sensations physiques, fermez les yeux un peu et concentrez vous sur votre corps…

Image

Pour ceux qui sont intéressés, l’article précédent pourrait vous donner des idées….:

« Sensualité: La Peau & Le Toucher« 

PS: le texte est écrit sous une forme hétérosexuelle F.H. mais la situation peut se présenter sous toutes les formes d’orientation sexuelle et les exercices sont adaptables à tout les genres.

(C) Mériza Joly

%d blogueurs aiment cette page :