Archive for mars, 2012

mars 29, 2012

Le fétichisme

par meriza joly

Le fétichismec’est la satisfaction sexuelle liée à la présence d’un objet.

Presque exclusivement masculin, le fétichisme est un plaisir sexuel subordonné à la présence d’un élément – pied, soulier, sous-vêtement, etc. normalement dénué de signification érotique.

Les fétiches peuvent être :  

Des objets : Talons aiguilles, bottes, petites culottes, lunettes,des costumes, etc.

Des parties du corps : Seins, fesses, pieds, cheveux, lèvres, les femmes enceintes, etc.

Une attitude : Attitude autoritaire ou méprisante, attitude désœuvrée chez l’autre, pleurs, etc.

Une passion des étoffes : cuir, latex, soie, etc.

Des particularités physiques : maieusophilie (les femmes enceintes), unijambiste, handicaps physiques particuliers, etc.

Un fantasme peut inclure un objet fétiche ou une attitude ou une particularité physique. La nuance entre un fétiche ou une préférence est que le fétichiste a besoin de l’objet pour s’exciter sexuellement. Jouer un fantasme avec le partenaire à l’occasion en y incluant des scénarios particuliers (habillement, lieu, attitude) n’est pas un fétiche en soi. Ce qui crée un fétiche, c’est l’enfermement dans un scénario exclusif. Comme si les autres façons de faire devenaient fades et provoqueraient une difficulté à jouir dans son corps et dans son esprit.

Comment se crée un fétiche

Un fétiche se développe lorsqu’un objet quelconque est investi sexuellement. N’importe quel objet peut l’être à partir du moment où il prend une signification érotique chez la personne. Le fétichisme pourrait ressembler à une sorte de superstition sexuelle comme si on tenterait de recréer une scène antérieure où l’orgasme aurait été particulièrement puissant en en y associant un objet ou des éléments qui étaient présents. Un fétiche peut aussi servir de protection contre l’ennui, la dépression, la colère, etc.

Chez le fétichiste c’est l’objet qui est investi sexuellement et non le partenaire. À la longue, peu de partenaire souhaite être en compétition avec  une paire de bottes par exemple. Le fétichiste cachera sa situation à l’autre et il pourrait s’en suivre de l’isolement, de la honte et de la haine de soi car il devient esclave de son plaisir,  enfermé dans son désir et incapable de vivre de l’intimité. Un objet ne le laissera pas tomber, un objet est toujours là. La peur de l’abandon est palliée par l’objet.

 Le traitement

Puisqu’un fétiche est le summum du plaisir et de la sécurité, il est quelque peu difficile de suggérer l’arrêt total de celui-ci à moins que celui-ci n’entraine des conséquences légales. Puisque le fétiche enferme la personne dans une façon de faire exclusive, on peut suggèrer de s’ouvrir et d’explorer de nouvelles façons de stimuler son désir sexuel. Le fétiche demeure mais il devient une façon de stimuler son désir sexuel parmi un éventail de stimuli. 

Les réserves seront grandes mais l’enjeu est le gain d’une qualité relationnelle et d’une plus grande liberté. Savoir que mon fétiche est là, que je peux y avoir recours si je le souhaite et non plus de manière exclusive.

Ce ne sera pas facile. D’une part, la société de consommation sexualise les objets qu’elle nous vend promettant gloire, succès, amour et plénitude sexuelle et d’une autre, les adeptes de sites pornos portant sur les fétiches sont comblés, pour ne pas dire noyés dans une abondance éphémère banalisant du même coup l’enfermement et la détresse de certains fétichistes.

Pour traiter un fétiche, la personne doit être volontaire. Ceux qui croient ne pas avoir de choix manquent d’alternatives. Essayer autrement, s’ouvrir à l’autre,  sortir de son secret et se laisser aimer est un premier pas à faire.

 

 ♥  Dico-Psycho: Psychologie.com: Fétiche

Publicités
Étiquettes : , , ,
mars 20, 2012

Le Porno

par meriza joly

Le porno est dans nos vies pour rester. Qu’on soit moralement pour ou contre n’y changera rien. Afin d’apprendre à vivre avec, voici quelques pistes pour vous aider à vous situer dans votre utilisation du porno. Soyez vigilants car le porno peut créer la dépendance, apprenez à gérer son utilisation de manière mature et  responsable.

Lumière verte: Les bons côtés du Porno

  • Se donner des idées.
  • Allumer le désir en couple.
  • Se mettre dans l’ambiance.
  • Avoir accès à des images des organes génitaux.
  • Voir des humains pratiquer des activités sexuelles.
  • Voir ce qu’on peut faire sexuellement à un homme ou plusieurs.
  • Voir ce qu’on peut faire sexuellement à une femme ou plusieurs.
  • Éveiller son désir sexuel plus rapidement.
  • Montrer nos préférences sexuelles au partenaire.
  • Se masturber en regardant des scènes érotiques.

Il y a plusieurs côtés positifs au porno. Tant que j’utilise le porno quand je décide et que je n’en fais pas le point central de ma vie, ça va bien.

Lumière jaune: Se surveiller et s’ajuster (maintenant):

  • Croire que ce que l’on voit c’est la réalité.
  • Préférer regarder du porno que d’avoir des relations sexuelles avec son ou sa partenaire.
  • Demander et redemander constamment à sa partenaire de faire des choses vus dans des films. Ignorer son manque d’enthousiasme, ses réticences et même ses refus.
  • Passer plus de temps que prévu sur le net à chercher l’image parfaite (ou le clip) et se masturber en la regardant.
  • Être très fatigué et ne pas au meilleur de sa forme à l’école ou au travail parce qu’on s’est couché trop tard la nuit précédente.
  • Commencer à refuser des invitations pour passer plus de temps sur le net à regarder du porno.
  • Si vous fumez du cannabis, consommez de la cocaïne ou buvez de l’alcool, observez si votre consommation augmente beaucoup lorsque vous consommez du porno.
  • Mentir sur la quantité de temps passée sur le Net à visionner du porno.
  • Vous vous êtes blessé au pénis en vous masturbant mais vous n’osez pas aller voir le médecin ou en parler à personne.

Lumière rouge: Demander de l’aide:

  • Vous êtes tombé sur du porno infantile et même si vous étiez dégoûté au début, vous avez commencé à y retourner régulièrement. Vous commencez à craindre de voir  la police débarquer chez vous.
  • Vous avez commencé à regarder du porno au travail et vous mettez en jeu votre gagne-pain.
  • Vous avez commencer à manquer des journées de travail car vous passez  la nuit sur les sites pornos.
  • Lorsque vous êtes sur le net à visionner du porno, vous n’avez plus besoin de rien ni personne. Tout vos besoins sont comblés.
  • Quand la vie va mal et que vous regarder du porno, vous oubliez tout vos soucis et vos problèmes disparaissent.
  • Votre partenaire menace de vous quitter ou il-elle vous a quitté à cause de votre style de vie malsain.
  • Vous avez plusieurs échecs scolaires et devrez recommencer plusieurs matières.
  • Votre rendement au travail a attiré l’attention de vos supérieurs.

Le porno c’est du divertissement pour adultes. Les acteurs et les actrices sont payés pour vous distraire. Un film porno présente la sexualité comme quelque chose de facile alors que ça ne l’est vraiment pas toujours. Soyez sensible au fait que plus vous en regarderez, plus votre niveau de tolérance (du léger au plus hard) va changer avec le temps. Essayez de rester discret en respectant les autres.  Si vous avez du porno sur votre téléphone, ne l’imposez pas à personne. N’oubliez pas qu’il est interdit par la loi de visionner du porno avec des mineurs et que dans votre milieu de travail, on pourrait vous accuser de harcèlement sexuel si certaines personnes ne sont pas intéressées par la pornographie et qu’ils endurent votre utilisation du porno au travail.

Si vous avez des enfants à la maison, ne laissez pas votre matériel pornographique traîner partout. Sur le net, protégez vos dossier pour adultes avec un mot de passe. Quand vos enfants commenceront à s’intéresser à la sexualité, ils vous en parleront et vous pourrez leur présenter du matériel éducatif adéquat pour leur âge.

Au Canada(1), si vous n’avez pas fait l’objet de poursuite criminelle, vous pouvez, selon certaines conditions, demander de l’aide sans craindre d’être dénoncé. Voici les conditions:

1. Si aucun enfant n’est à risque de se faire abuser par vous spécifiquement.

2. Si vous n’avez pas vous-même d’enfant à charge.

3. Si vous ne travaillez pas avec des enfants.

Dans ces conditions, les informations transmises à votre thérapeute demeureront confidentielles et vous pourrez faire de la thérapie en toute sécurité. N’hésitez pas à demander ces informations avant de rencontrer le thérapeute.

Le porno, il y en a pour tout les goûts et ça peut être agréable. Certains n’aiment pas ça du tout d’autres adorent. C’est une question de choix personnel.

Mériza

1. Information provenant la tribune de Dan Savage le 7 mars 2012: Another Gold-Star Pedophile.

Étiquettes :
mars 9, 2012

Mythes et croyances à deux.

par meriza joly

La sexualité est un domaine où plusieurs entretiennent l’idée que puisque la sexualité est naturelle, tout devrait aller de soi. Lorsqu’on arrive dans la réalité et que l’on s’aperçoit que les choses sont un peu plus complexes, plusieurs n’osent plus poser de questions et ils restent silencieux en faisant semblant de savoir.

Dans ma pratique, je rencontre souvent des gens qui entretiennent des croyances erronées sur la sexualité et la vie de couple. Voici quelques exemples de ces croyances et quelques solutions.

Brisons quelques mythes et croyances!

  • Le sexe doit être spontané: Quand on doit travailler et voir à nos activités quotidiennes, c’est possible que le temps qu’on passe à deux diminue et que les moments d’intimité soient plus difficiles à concilier.  On doit alors s’arranger pour se créer des moments ensemble où on a le temps et l’énergie pour une rencontre sexuelle de qualité. Une  »petite vite » c’est convenable à l’occasion mais on ne bâtit pas une relation solide de cette façon. Si vous devez vous donner des rendez-vous, rien ne vous empêche d’être original et de savourer ensemble cette rencontre amoureuse.
  • Quand on s’aime vraiment, on ne se chicane pas. Ce n’est pas l’absence de conflit qui permet aux couples de durer mais plutôt la façon dont ils gèrent les conflits.
  • Sexuellement, je ne devrais pas avoir rien à dire, mon chum ou ma blonde devrait deviner ce que j’aime, ce qui me fait plaisir au lit sinon… Comme civilisation, nous ne sommes pas encore rendus aux échanges télépathiques. Soyez responsables de votre plaisir et dites ce que vous aimez dans le lit. Guidez votre partenaire. Aux partenaires, écoutez bien ce que l’autre vous dit et ne prenez pas pour acquis que vous savez tout ou que vous devriez tout savoir. Ne croyez surtout pas que vous êtes incompétent-es quand l’autre vous fait part de ses préférences.
  • Si on s’aimait pour vrai, on voudrait toujours être ensemble. Être constamment collés l’un sur l’autre peut devenir étouffant à la longue. Des activités entres femmes ou entre hommes peut faire du bien aux deux partenaires. On doit faire attention de ne pas laisser tomber ses intérêts et activités personnelles quand on est en couple. S’ennuyer un peu de l’autre, avoir de nouvelles choses à se dire,  se garder passionné pour un hobby est important pour soi. Bien entendu, on ne parle pas d’activité chacun de son côté 5 soirs/ semaine.
  • Un gars doit être capable de tout faire. Cette idée était vraie dans le temps de ma grand-mère. Aujourd’hui, dans la société contemporaine, les femmes ont autant de responsabilité dans le couple que le partenaire. Vous êtes tout les deux co-responsables de votre relation et de votre bonne entente sexuelle. Communiquez-Écoutez et Agissez!
  • Si je l’aimais vraiment, ou si elle m’aimait vraiment je n’aurais pas besoin de me masturber. Quand on a pas la même libido, au lieu d’être frustré, il vaut parfois mieux se masturber entre 2 rencontres. Par-contre si vous trouvez que vous ne faites pas assez l’amour et que cette situation génère beaucoup de stress et de chicanes dans votre couple, pourquoi ne pas consulter? Une thérapie de couple permet parfois de sortir de l’impasse. Souvent la relation va bien à plusieurs niveaux mais pas dans la sexualité. N’attendez pas d’être trop exaspérés.

Pour terminer, je remarque à l’occasion que certains hommes ne font pas toujours très attention à eux. Même si depuis longtemps la femme a appris à être désirable et désirée, les hommes doivent développer ces habiletés eux aussi. Messieurs, soyez attentifs à votre apparence,  ne vous laissez pas aller. Si vous voulez que votre partenaire ait envie de vous, soyez appétissant! Il est tout aussi important de vous faire rêvables et désirables vous aussi.

Je sais que mon texte pourra sembler étrange pour certains d’entre vous mais, dans le domaine de la sexualité, on traîne souvent des idées saugrenues qu’on ne requestionnent pas et qui font de l’ombre à notre bonheur. La personne que l’on était hier n’est plus exactement la même aujourd’hui. Nous évoluons et notre couple va aussi évoluer. Accordez vous la liberté d’apprendre, de changer et d’améliorer votre relation.

Merci de me lire et surtout n’hésitez pas à faire des commentaires, donner votre opinion ou formuler des suggestions.

Mériza

Étiquettes :
%d blogueurs aiment cette page :